I. Installation de Cacti

Nous arrivons bientôt à la fin de l'installation de notre serveur de supervision. Avec Nagios et Centreon, il est parfaitement opérationnel. Je trouve cependant qu'il manque encore à Centreon des fonctions de graphes évoluées. C'est pour cela que je propose d'ajouter sur notre bébé un serveur Cacti.

Quelques exemples de graphes :

Image non disponible
Image non disponible

I-A. Installation de Cacti

La version de Cacti (0.8.7i) est disponible dans les dépôts apt d'Ubuntu, donc pas la peine de s'embêter pour l'installation (choisir Apache2 comme serveur Web utilisé puis laisser l'installer créer la base de données pour vous) :

 
Sélectionnez
# sudo apt-get install cacti-cactid

Les paramètres de la base de données dédiée à Cacti sont stockés dans le fichier /etc/cacti/debian.php.

 
Sélectionnez
$database_username='cacti';
$database_password='monmotdepasse';
$basepath='';
$database_default='cacti';
$database_hostname='';
$database_port='';
$dbtype='mysql';

Il faut ensuite se rendre sur l'interface Web :

 
Sélectionnez
http://<adresseIPserveur>/cacti/

Ne pas oublier le « / » à la fin...

Puis, les étapes suivantes :

Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible

Une bannière d'authentification devrait apparaître. Le login/password par défaut est admin/admin.

Image non disponible

Vous voilà sur l'interface d'administration de Cacti.

Image non disponible

Il faut maintenant configurer le logiciel pour savoir comment le polling va être fait (quand et comment Cacti va chercher les informations pour faire ses graphes). On va dans le menu Configuration Setting/Poller puis on sélectionne Spine comme type de polling :

Image non disponible

Et voilà, au bout de 15 minutes, vous devriez voir les premières courbes dans l'onglet Graphs. Je vous laisse lire le manuel pour entrer de nouveaux graphes dans votre configuration.

I-B. Intégration de Cacti dans Nagios

Le but est d'ajouter automatiquement un lien vers Cacti depuis l'interface Web de Nagios. Il suffit donc de cliquer sur un bouton () pour être redirigé automatiquement vers la page correspondante au host en question dans Cacti.

Nous allons pour cela utiliser un script PHP nommé CactiPlug (téléchargeable ici).

Image non disponible

I-B-1. Installation de cactiPlug.php

L'installation donnée ci-dessous a été validée avec Nagios 3.06 et Cacti 0.8.7b.

Il faut parcourir les étapes suivantes :

 
Sélectionnez
# tar zxvf cactiplug-0.2.tgz
# mv cactiplug /usr/local/nagios/share
# chown -R nagios:nagios /usr/local/nagios/share/cactiplug

Ensuite, il faut configurer Nagios pour qu'il prenne en compte le plugin. Le plus simple est d'ajouter la ligne suivante dans le template generic_host du fichier template.cfg.

 
Sélectionnez
define host{
name generic-host
notifications_enabled 1
event_handler_enabled 1
flap_detection_enabled 1
failure_prediction_enabled 1
process_perf_data 1
retain_status_information 1
retain_nonstatus_information 1
notification_period 24×7
register 0
action_url /nagios/cactiplug/cactiplug.php?ip=$HOSTADDRESS
}

Si vous utilisez Centreon, cette action peut être faite via le menu Configuration/Hosts/Host Extended infos :

  • Action URL: /nagios/cactiplug/cactiplug.php?ip=$HOSTADDRESS
Image non disponible

I-B-2. Configuration du plugin

La dernière étape consiste à éditer le fichier /usr/local/nagios/share/cactiplug/cactiplug.php afin d'y saisir les informations relatives à votre base de données Cacti (host, nom de la base, login et password).

Ensuite, il ne reste plus qu'à relancer Nagios :

 
Sélectionnez
# sudo /etc/init.d/nagios restart

I-C. Conclusions

Et voilà la fin de cet article sur l'installation d'un serveur de supervision libre. Nous aurons l'occasion de l'améliorer dans les prochaines semaines. Pour cela, n'oubliez pas de vous abonner aux newsletters pour ne rien louper.

L'équipe « Réseaux » de Developpez.com tient à remercier Nicolargo pour la rédaction de cet article. Retrouvez tous les articles de nicolargo sur cette page.

L'équipe de rédaction Developpez.com tient à remercier ClaudeLELOUP pour la relecture orthographique de cet article.

N'hésitez pas à commenter cet article ! Commentez Donner une note à l'article (5)